Les colibris

 

Découvrez l’univers des colibris, leur morphologie, leur alimentation et leur mode de reproduction, grâce à des photos magnifiques, des vidéos et des extraits sonores. Vous découvrirez les cinq espèces de colibris qui vivent au Canada. Vous serez émerveillé par ces bijoux volants, qui ne se retrouvent qu’aux Amériques. Des jeux de découvertes, des expériences amusantes et un jeu d’aventures avec Niky le Colibri initieront les enfants au monde étonnant des colibris.

Pour voir l’exposition

Producteur : Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke (Québec)
Partenaires : Musée du Nouveau-Brunswick, Musée du Séminaire de St-Hyacinthe (QC); Musée Royal de Colombie-Britannique

 

Partagez votre expérience

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


Les commentaires

  1. Michel Tanguay

    Félicitation pour votre site internet.Bien expliquer et facile a suivre.Le site nous apporte un grand intéret et une tres grande curiosité.Nous iront le visiter en fin de semaine.
    Linda et Michel Tanguay.

     
    • Vanessa

      Nous sommes très contents de notre nouveau site Internet qui est beaucoup plus convivial et dynamique. Nous avons opté pour cette nouvelle plateforme afin d’offrir aux utilisateurs un meilleur accès à la programmation du Musée et aux nouveautés. Merci pour vos bons commentaires, c’est fortement apprécié.

       
  2. France Poirier

    J’aimerais savoir comment voyagent les colibris….<Est-ce vrai qu'ils se dissimulent sous les ails des grands oiseaux migrateurs…? ou alors comment peuvent-ils faire pour faire de grande distances qu'ils doivent passer sans pouvoir se poser et sans pouvoir trouver des fleurs pour se nourrir ?

     
    • Vanessa

      Bonjour Madame Poirier,

      Il s’agit d’une légende populaire.
      Je vous laisse l’extrait suivant tiré du site Faune et flore du pays :
      http://www.hww.ca/hww2_f.asp?id=71

      Voici l’extrait : … Autrefois, les gens ne pouvaient pas croire que cet oiseau, si petit et si fragile, pouvait parcourir des milliers de kilomètres à partir de son aire de reproduction dans le Nord pour se rendre à son aire d’hivernage en Amérique centrale. De là la légende selon laquelle ces oiseaux minuscules voyageaient agrippés à de gros oiseaux comme les Bernaches du Canada.

      Nous savons maintenant que les Colibris à gorge rubis descendent vers le sud à l’automne et qu’ils remontent vers le nord au printemps. Des observateurs ont été témoins, particulièrement à l’automne, de vols spectaculaires de ces minuscules oiseaux, passant comme un éclair en grand nombre au-dessus de leur tête à des endroits comme à la pointe Pelée et à Port Stanley en bordure des Grands Lacs. Il a été également établi que les colibris traversaient les 800 km du golfe du Mexique, pour se rendre à leur aire d’hivernage et pour en revenir.

      Les Colibris à gorge rubis quittent leurs sites de nidification du Nord au cours de la deuxième moitié du mois d’août ou de la première semaine de septembre. Ce sont les mâles qui, les premiers, entreprennent la migration, suivis des femelles et des juvéniles. Ils reviennent dans le même ordre, pendant les deux dernières semaines de mai. Les données de baguage des oiseaux (les oiseaux dont les pattes ont été munies de bandes en aluminium numérotées sont plus faciles à répérer) ont permis d’établir qu’ils retournent exactement au même endroit le printemps suivant.

      En espérant que le tout vous convient et je vous remercie de l’intérêt que vous portez au Musée.